09/06/2005

...

Ici, naguère, s’est déroulée une belle tranche de vie…

 

Sel-et-Sucre, je te déloge de tes pages sablées sans pincement.  Tu n’es pas mort. 

 

Trop de passage.  Trop de lecteurs de hasard. 

 

Je garde pour moi, tout au fond de moi, les milliers de commentaires. 

 

Je te dois, je vous dois mes plus belles joies depuis un an et demi. 

 

Sel-et-Sucre est ailleurs.  Pas très loin.  Les mots restent.  Il vous suffit de m’en demander la clé… par e-mail…  par e-mail pas anonyme…

 

Je n’ai toutefois pas eu le cœur de supprimer le texte par lequel toute cette aventure a commencé…

 

Merci.  Vraiment.



23:43 Écrit par Cri | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |